.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ↬ console his friends when they go wrong. (Jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bienvenue à Londres !

MessageSujet: ↬ console his friends when they go wrong. (Jade)   Mer 2 Jan - 15:46


Console his friends when they go wrong.


Il était tard. Deux heures du matin pour être exacte. Cette haine que j'ai vue dans les yeux de Blaise ce matin m'avait profondément secoué, c'était mon meilleur ami et il ne supportait pas que je fréquente d'autres gens. Pourtant, il savait bien que les autres élèves que je considérais comme étant "mes amis" n'étaient rien comparés à lui. Je le connaissais depuis toujours, nous étions proches et je ne supportais pas de le savoir en colère contre moi.
Soudain, je relâchais mes nerfs et soupirais brillamment remontant ma couverture, un frisson m'envahit rien que de repenser à Blaise. J'étais dans mon lit, dans ma chambre, comme la plupart des Serpentards d'ailleurs... Je m'étais endormis une heure, pour finir par me réveiller en sursaut, à cause d'un maudit cauchemar. Toujours le même.

Je n'arrivais pas à trouver le sommeil, me tournant et me re-tournant dans mon lit et dérangeant mes camarades de chambres. Pour éviter de finir assassiné par l'une d'elle, je sortis de mon lit, mettant vite fais ma robe de chambre de couleur verte émeraude et refermant la porte. Le couloir était vide : logique me direz-vous ? A cette heure, il n'y a que les personnes non seines d'esprits qui vagabondent. Les couloirs menant de la salle commune aux dortoirs n'étaient pas très bien éclairés... « Lumos ! » Tout était plus clair déjà, je pouvais voir où je mettais les pieds. Faudrait vraiment songer à proposer au directeur à mieux éclairer les couloirs ... C'est casse-bonbons. Le trajet n'était pas très long, heureusement d'ailleurs que la salle commune était éclairée comme il le fallait.

Je pénétrais dans la salle : personne. Était-ce ma vue qui débloquée, devenais-je aveugle ? Non. En faisant quelques pas, je vis une tignasse brune, que j'aurais reconnu entre mille : Jade. Toutes deux n'étions pas spécialement proche, mais je la considérais comme une véritable amie : j'avais confiance en elle. Pourquoi ? Je ne sais pas, c'était instinctif. Je savais peu de choses sur elle, mais elle me confiait certaines choses et vis-versa, des choses qu'on ne pouvait pas dire à n'importe qui. Je savais pertinemment qu'elle était tombée sous le charme de Lucien Deulceux, un canon de chez Serdaigle. Il fallait être aveugle pour ne pas voir que les deux tourtereaux se tournaient autour depuis un certain temps, il n'y a qu'eux qui étaient trop fiers pour se l'avouer. Revenons à Jade, lorsque je fis plus attention à l'expression qu'elle affichait, je perdis le sourire que j'avais acquis en repensant à Lucien et à mon amie. Je voyais son reflet dans le miroir de gauche, à côté de la cheminée. Elle ne m'aperçut pas, ayant le regard perdu dans les flammes. Que se passait-il ? Qu'est-ce qui pouvait bien la mettre dans un état comme celui-ci ? « Mon Dieu, mais Jade... Que se passe-t-il ?! Pourquoi es-tu dans cet état ?! » Cette prise de parole me valut un sursaut de la part de la jeune femme. Inquiète et la fois tourmenté de ce que pouvait bien avoir la jeune fille, j'attendis sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bienvenue à Londres !

❖ pseudo : Reflexio
❖ prénom : Mélodie
❖ avatar : Crystal Reed
❖ sorcier since : 01/01/2013
❖ sort accompli : 57
❖ âge : 17 ans
❖ année scolaire : Septième année

❖ patronus : Un Tigreau
❖ épouvantard : Un dragon crachant u fue droit sur elle
❖ baguette : En bois de rose avec un cheveau de vélane

MessageSujet: Re: ↬ console his friends when they go wrong. (Jade)   Mer 2 Jan - 20:07

Pansy Ҩ Jade
« Une amie toujours là pour toi, malgré vent et marée. Pour te conseiller et te réconforter... »


Tu n’arrivais pas à dormir, tu te retournais dans ton lit encore et encore en repensant à ce qui t’étais arrivé cette après-midi. Ce souvenir était trop présent dans ta tête pour te laisser tranquillement dormir. Aussi au bout d’une heure à te retourner dans ton lit, tu te décidas enfin pour te lever. Tu te dirigeas vers te salle commune, baguette à la main pour t’éclairer. Une fois sur place tu allumas le feu éteint d’un sort et approchas d’un sort le fauteuil le plus proche. Tu t’installas dans ce siège, le regard absorbé par les flammes en te remémorant ton après-midi, ton horrible après-midi. Tu avais encore perdu face à lui, une fois de plus face à ce semi-vélane et tu ne le supportais plus. Tu craignais qu’un jour tu ne cède complètement, que tu lui dises les morts interdits et que tu finisses dans son lit puis te marie pour toujours et à jamais. Tu frissonnas et ferma les yeux revivant ce qui s’était passé.

Tu te revoyais sortir de cours de sortilèges et te diriger vers la bibliothèque sans l’ombre d’un souci jusqu’à ce qu’il te plaque contre le mur. Tu l’avais observé sans ciller et dans les yeux pendant qu’il t’enlevait ton sac ce que tu laissais faire préférant agir au bon moment. Et puis, tu avais aussi envie de sentir ses lèvres contre ta peau même si tu refusais de l’avouer, tu en mourrais d’une envie coupable. Tu n’attendis pas longtemps, ton sac posé sur le sol, il venait déjà poser ses lèvres contre ton cou. Il le parcourut ainsi jouant avec tes nerfs en te faisant languir pour mieux revenir ensuite. Tu fermas les yeux de plaisir le laissant faire et ne surveillant même pas si quelqu’un débouler pour te trouver ainsi complètement à la merci de ce maudit demi-vélane. Il capta un frisson qui venait de naître alors qu’il posait ses mains sur tes hanches pour les caresser en douceur. Tu ne réagissais toujours pas, te maitrisant assez bien ce qui devait profondément l’agacer tu l’espérais en tout cas. Il passa à la vitesse supérieure alors que tes mains se serraient en poing les siennes soulevait ton haut et venait effleurer ton ventre. Tu frissonnais de manière plus rapide mais tes lèvres restaient définitivement closes pour ne pas lui murmurer les mots qu’il souhaitait entendre. Il continua ainsi avant de retirer ses mains d’un coup pour se coller à toi tout contre toi, ses lèvres près de ton oreille qu’il vint titiller. Tu essayas de te dégager, tentant de le repousser mais son corps se fit plus pressant contre le tien et son aura de semi-vélane t’engloba totalement. Comme si cela ne suffisait pas que tu sois amoureuse de lui, il avait cet atout déloyal pour lui, un atout qui le rendait plus attirant plus désirable et qui te faisait chavirer plus. Tu retins tes mains qui voulaient jouer avec ses cheveux et parcourir son torse mais tu ne pus retenir le rythme de ta respiration qui devint sifflante. Et finalement cela sortit, ce simple gémissement alors que tu avais atteint ta limite d’être contre lui dans son aura sans pouvoir bouger. Tu ne pouvais lui résister plus longtemps et il s’écarta alors que tu reprenais ton souffle péniblement loin de son influence. Il partit son sac sur l’épaule te plantant là après un sourire en coin à ton adresse mais surtout ces mots que tu maudissais à chaque fois. A une prochaine fois. Il t’en faisait la promesse à chaque fois et tu savais qu’il reviendrait à la charge continuellement jusqu’à avoir les trois mots. Tu le haïssais enfin tu aurais aimé pouvoir le faire car tu ne pouvais pas cela serait te renier toi-même. Et c’était ce constat qui te hantait même si tu refusais de l’avouer.

Tu tremblais devant les flammes face à tes pensées, tu étais blanche et les larmes aurait put couler si elle n’était pas arrivée et ne t’avais pas surprise. Tu ne reconnu pas sa voix tout de suite, sursautant pour la voir, Pansy. Celle a qui tu avais plus ou moins avoué tes sentiments pour le Serdaigle. Tu l’observas abrutie par tes pensées mais aussi par la surprise. Les paroles finirent pourtant à revenir dans ta tête et tu retins un soupir qui se serait transformé en sanglot. Tes émotions se battaient en toi et tu posas les yeux sur le feu avant de te décider à prendre la parole. « C’est lui…il m’a encore plaquée contre un mur. Je…je ne peux pas ressentir ça pour lui. C’est impossible, c’est qu’un idiot, un crétin de première. Un veracrasse doublé d’un gobelin. Il me rend toute chose rien qu’en me déposant des baisers dans le cou. J’ai l’impression d’être faible trop faible face à lui. Je déteste ça… » Tu n’arrive pas à ajouter une mention sur le fait que tu le hais pas seulement car c’est faux mais parce que les mots se bloque dans ta gorge. Tu ramène tes genoux contre toi et retint tes sanglots.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bienvenue à Londres !

MessageSujet: Re: ↬ console his friends when they go wrong. (Jade)   Dim 6 Jan - 16:40


Console his friends when they go wrong.


Je ne regrettais pas d'être venue dans la salle commune des Serpentards, bien au contraire. Grâce à mon flair j'avais pu percevoir que quelques choses n'allaient pas chez Jade. Bien sûr, nous n'étions pas les meilleures amies du monde sorcier, mais elle comptait beaucoup à mes yeux et je pense qu'elle me considérait comme une amie. Pourquoi ? Pour la bonne raison qu'elle n'hésitait pas à se confier à moi, je savais tout sur ses sentiments, du moins presque tout et je dois dire que je ne m'attendais pas à ce qu'une Serpentarde, tel que Jade tombe sous le charme d'un ver de potiron comme Lucien. C'était un Serdaigle après tout ! La liaison n'était pas faisable entre les deux, c'était deux maisons totalement contraires et il ne serait pas correct envers les fondateurs (et par principe) d'avoir une telle liaison. Après, si nous prenons en compte le fait que le jeune homme était semi-vélane, c'était différent. Oui, résister à un vélane était loin d'être facile, mais avec un peu d'expérience, cela serait faisable, mais si la personne est amoureuse de ce vélane, tout ça devient compliqué. Tel est mon avis.

Après avoir demandé à Jade ce qui n'allait pas etce qui pouvait bien la mettre dans un état pareil, elle me scruta et ne dis rien, l'esprit occupé par ses pensées et à la fois surprise de mon apparition. Cela ne durant qu'un court instant, car juste après elle éclata en sanglot. Je ne supportais de la voir pleurer, ni elle, ni personne d'autres. C'était mon point faible, je n'aimais pas savoir les gens tristes et rien que l'idée de ne pouvoir rien y faire me rendait... folle de rage. Soudain, elle reprit le contrôle de ses émotions et pu envisager la possibilité de prononcer quelques mots, voir une phrase sans sangloter de nouveau. « C'est lui...il m'a encore plaquée contre un mur. Je...je ne peux pas ressentir ça pour lui. C'est impossible, c'est qu'un idiot, un crétin de première. Un veracrasse doublé d'un gobelin. Il me rend toute chose rien qu'en me déposant des baisers dans le cou. J'ai l'impression d'être faible trop faible face à lui. Je déteste ça... » Encore lui. Décidément, il n'en avait donc pas marre de faire souffrir les autres ? Surtout qu'ensuite, les excuses lui passait au-dessus du chaudron. Et quelle idée de plaquait les gens au mur de cette façon surtout par surprise. Idiot. Fou. Crapeau. Rat. J'en avais d'autre en stock, mais je préférais réconforter quelque peu mon amie, car constatait que ses pleurs avaient repris le dessus, bien qu'elle essayait de les retenir, mais en vain. « Allons Jade. Dis-toi que ce n'est que lui, je sais bien à quel point c'est difficile et que la douleur est plus forte que tout, mais il faut se ressaisir, reprendre le contrôle de soit et lui montrer qui est le chef à cet aigle en puissance. Dis-toi qu'il suffit de lui envoyer une flèche dans l'une de ses ailes et le tour est joué : Lucien perd sa place et Jade devient reine. Bien entendu ce n'est qu'une métaphore, dans ton cas se serait plutôt arrivée à lui résister et lui donner un coup bien placé pour le repousser, puis lui faire comprendre qu'il ne peut pas se permettre ce genre de choses quand il le veut. » Je souris légèrement à cette pensée, c'est exactement le conseil que m'avait donné Prim, lors de notre 3ème année.

Continuant de pleurer après mes paroles, qui j'espère l'auront quelque peu réconforté, je prie place à ses côtés, tentant de m'asseoir de la manière la plus... discrète ? Oui, la plus discrète possible. Je passais la main par dessus ses épaules et l'attirait contre moi, de façon à ce qu'elle pose sa tête sur mon épaule. J'étais bel et bien décidée à lui remonter le moral, coute que coute ! J'hésitais à lui proposer, m'en sentant moi-même incapable parfois, mais une fois j'avais pu résister au charme d'un vélane, peut être pourrais-je lui apprendre ? Ou du moins la conseiller. Après tout, Jade était l'une de mes amies les plus chers alors je devais le faire. « Écoute Jade... tu dois te dire que tout ce que je te dis, ce n'est que du flan, que de bonnes paroles pour réconforter et qu'au fond elles ne signifient rien, mais j'aimerais vraiment t'aider alors si tu me disais comment... » Toujours aucune réponse, les yeux de la jeune femme étaient comme ensorcelés par les flammes de la cheminée, son regard était à la fois vide et plein d'émotions. « Tu sais, si tu veux lui résister... Je peux t'apprendre, ou du moins te conseiller. » Le visage de Jade se tourna vers le mien, on pouvait encore voir des gouttes au bord de ses yeux. Il valait mieux la laisser s'exprimer, ce que je fis.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bienvenue à Londres !

MessageSujet: Re: ↬ console his friends when they go wrong. (Jade)   

Revenir en haut Aller en bas
 

↬ console his friends when they go wrong. (Jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» Bricolage matos console
» 08. That's what friends are for
» 03. What's wrong with you ?
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVEO HARMONIA :: CHAPTER FIVE :: 
Poudre de cheminette
 :: 
Archives des rp
-